Tête première - Tête première publie tour à tour des textes coup de poing et des récits intimistes, mais toujours touchants, percutants, portés par une langue et une voix uniques, dont la lecture ne devrait pas laisser qui que ce soit tout à fait intact.
Page précédente

Emmanuel COCKE

Louve storée / Sexe pour sang / Sexe-fiction

Louve storée / Sexe pour sang / Sexe-fiction de  Louve storée / Sexe pour sang / Sexe-fiction

Description

Né à Nantes en 1945, d’un père professeur de philosophie et d’une mère médecin, EMMANUEL COCKE émigre au Québec en 1965, après avoir travaillé sur près d’une dizaine de courts métrages sur le Vieux Continent.
Journaliste, cinéaste, romancier, dramaturge et cascadeur de l’esprit, Cocke devient rapidement un acteur exceptionnel au sein de la grappe de micromilieux qui se cristallisera plus tard sous le dénominateur de « contre-culture québécoise ».
Auteur de deux romans psychédéliques de sciencefiction « filmécrite » qui laissent transparaître sa
passion pour Norman Mailer, William Burroughs, Cesare Pavese, Boris Vian, Federico Fellini et Robert Charlebois (Va voir au ciel si j’y suis et L’emmanuscrit de la mère morte), Cocke trouvera la mort à l’âge de vingt-huit ans à Pondichéry, quelques mois après le remarqué lancement de son troisième livre, Louve Storée.
Sa famille et son éditeur firent paraître Sexe-fiction, premier recueil de nouvelles de l’auteur, quelques semaines plus tard. Le poète et « éditeur nyctalope » Louis Geoffroy s’occupa quant à lui de faire publier Sexe pour sang aux Éditions Guérin en 1974, dans la très éphémère collection « Le cadavre exquis », qu’il dirigea l’espace de quatre titres.

Quarante ans après le décès prématuré d’Emmanuel Cocke, cette réédition constitue une première remise au jour de ces trois ouvrages, demeurés longtemps introuvables.
Ralph Elawani, Biographe