Tête première - Tête première publie tour à tour des textes coup de poing et des récits intimistes, mais toujours touchants, percutants, portés par une langue et une voix uniques, dont la lecture ne devrait pas laisser qui que ce soit tout à fait intact.
Page précédente

Benoit Ménard

Nouvelles de la conscience

Nouvelles de la conscience de  Nouvelles de la conscience

Description

Dans un futur rapproché, un constat est fait: la Terre n’est plus habitable et les Hommes sont à la recherche d’une autre planète pouvant les accueillir, et comme les seuls astronautes dont la maîtrise technologique et les connaissances spatiales sont suffisantes pour mener de telles expéditions n’ont plus la forme physique pour le faire, une solution s’impose: le transfert de conscience. C’est ainsi que la conscience de l’astronaute émérite Bill Sterling sera transférée dans le corps d’Apollon du jeune Phil LeBaron, dans le plus grand secret bien évidemment. Bill Sterling, artiste manqué à la jeunesse ratée qui a suivi les traces de son père dès le plus jeune âge, pourrait toutefois avoir bien du mal à se concentrer sur les objectifs du Programme spatial international, une fois qu’il « revêtera» le corps et les traits de LeBaron…

Les textes qui suivent constituent autant de variations, traitées avec beaucoup d’humour et de rebondissements, sur les possibilités de cette nouvelle technique absolument clandestine: transférer la conscience d’une personne dans le corps d’une autre.

Nous y rencontrerons, entre autres, un homme las de son emploi qui en engage un autre pour passer à travers ses semaines de travail et ne profiter ainsi que des week-ends; un autre, corpulent, qui chargera un professionnel d’entraîner son corps à sa place; un jeune couple qui prête ses enveloppes corporelles à un autre couple, âgé celui-là, pour lui permettre de s’éclater une dernière fois avant la mort annoncée du vieillard. À travers ces nouvelles, Benoit Ménard touche avec finesse aux désirs humains les plus nobles, et avec imagination aux utilisations les plus tordues qui pourraient être faites de cette technologie improbable.